Bananes: les pays ACP insistent pour obtenir 500 millions

29 mayo 2009

Les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) ont à nouveau réclamé 500 millions d’euros à l’Union européenne en compensation à un possible accord UE-Amérique latine sur les bananes, lors d’une réunion avec les responsables européens jeudi et vendredi à Bruxelles. “Une enveloppe de près de 500 millions d’euros est nécessaire pour éviter l’agitation sociale et l’instabilité politique dans les pays ACP concernés, et des répercussions prévisibles dans d’autres pays”, ont estimé les pays ACP dans une déclaration lue en leur nom par le Surinam et dont l’AFP a obtenu copie vendredi. Les ACP, et en particulier la dizaine de producteurs de bananes dont la Côte d’Ivoire, le Cameroun ou la République dominicaine, sont en colère depuis plusieurs semaines contre les propositions faites par Bruxelles dans des négociations commerciales à Genève avec l’Amérique latine. Pour tenter de résoudre un litige sur les taxes à l’importation de bananes en Europe qui l’oppose aux pays latino-américains, l’UE a proposé en mars de baisser progressivement les taxes de 176 euros la tonne actuellement à 114 euros la tonne en 2019, selon plusieurs sources. Selon les ACP, la Commission européenne “a indiqué que les discussions étaient presque à leur terme” et qu’elle espérait “signer un accord final d’ici la fin juin”. “Les pays ACP souffriraient immédiatement de pertes très importantes, qui devront être compensées immédiatement”, ont estimé dans la déclaration les pays ACP, qui craignent en particulier que leurs bananes perdent des parts de marché en Europe. Mais l’Union européenne estime que le chiffre de 500 millions d’euros avancé par les ACP n’est “pas réaliste”, selon une source européenne, en soulignant qu’ils demandaient 276 millions seulement il y a quelques semaines. La Commission a néanmoins augmenté légèrement la somme qu’elle prévoit de verser à ces pays en cas d’accord avec les pays d’Amérique latine, de 100 à 110 millions d’euros.

Fuente: AFP

Anuncios